lundi 20 mai 2013

Mai 2013, quoi de de neuf dans le monde de l’impression 3D ?

Les sociétés qui produisent des imprimantes 3D poussent comme des champignons. Il est très difficile d’avoir un aperçu d’ensemble, d’autant plus que de nombreux projets sont au stade de « prototype de papier »… Je vais néanmoins tenter de vous donner un aperçu non-exhaustif, mais sélectionné avec soin :


La société Formlabs (Etats-Unis) propose en précommande une imprimante 3D haute résolution au design très étudié.
La technologie utilisée se base sur un système qui durcit couche par couche de la résine liquide. Prix de $3299 USD



 
 


La société B9Creator propose une imprimante 3D haute résolution pour $2990 USD en kit et assemblée pour $4995 USD.
 Cette machine fonctionne à l’aide d’un projecteur qui durcit couche par couche de la résine liquide. http://www.b9creator.com/








  La Société Makible (Hong-Kong) propose en précommande une imprimante au format compact de la taille d’une feuille de papier A4, la MakiBOX A6. Elle utilise le système bien connu de dépose de filament fondu. L’imprimante est proposée en deux versions : un modèle sans base chauffante pour $200 USD et l’autre avec base chauffante pour $300 USD. Livraison prévue pour le mois d’août. Cette imprimante est la moins chère au monde (du moins pour l’instant !).

 
La startup singapourienne Pirate3D va lancer une imprimante 3D facile à utiliser et abordable ($347 USD) pour le grand public. Le nom de l’imprimante est «Buccaneer », qui se traduit par boucanier en français…
 Cette startup est très (trop) mystérieuse au sujet des spécifications techniques de l’imprimante, et ne répond que très partiellement aux questions posées par des internautes intéressés... La société communique essentiellement par le biais de réseaux sociaux Facebook et Twitter. Le lancement de cette imprimante se fera apparemment sur Kickstarter, par un modèle de financement qui fait fureur en Amérique du Nord : le crowdfunding .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire