vendredi 7 février 2014

Les imprimantes "grand public" sur Kickstarter et autres nouveautés

Le nombre d'imprimantes dont le développement a été financé par le site de crowdfunding Kickstarter a grimpé en flèche à la fin de l'année dernière.

 Ce qui est nouveau, c'est que les modèles proposés possèdent une finition plus industrielle et visent le "grand public". Ces startups promettent en outre une fiabilité accrue...


Quelques modèles:
 

la Zim de Zeepro:


ou la CEL Robox:

 

Les projets lancés sur Kickstarter ont pratiquement tous le même défaut: les dates de livraison promises lors de la levée de fonds sont toujours beaucoup trop optimistes, ce qui entraîne inévitablement des retards...


$199 USD. C'est le prix de la One Up de QU-BD. Le look est très différent des modèles présentés ci-dessus, mais le prix est imbattable et la qualité d'impression est très respectable pour une imprimante (en kit) de ce prix...




jeudi 4 juillet 2013

Windows 8.1 et l'impression 3D, Bukito Portable 3D Printer et autres nouvelles...

Windows 8.1 


Microsoft a annoncé que la nouvelle version de son système d'exploitation Windows 8.1 contiendra de nouvelles fonctionnalités liées à l'impression 3D. D'après le communiqué, Microsoft proposera entre autres un modèle de pilote pour les imprimantes 3D, des possibilités de mise en attente d'impressions 3D (comme dans l'impression 2D classique).
Il était très important pour ce domaine qu'un "poids lourd" du logiciel comme Microsoft se lance. C'est désormais chose faite !

(lien en anglais) http://blogs.technet.com/b/microsoft_blog/archive/2013/06/26/3d-printing-with-windows.aspx
et
http://blogs.technet.com/b/next/archive/2013/06/26/3d-printing-in-windows-8-1.aspx#.UdWU45x0lyI


Imprimante 3D portable Bukito

Un modèle très original, qui me semble bien conçu: Bukito, une imprimante portable avec poignée (!). Le projet a été lancé il y a quelques jours sur Kickstarter:
http://www.kickstarter.com/projects/deezmaker/bukito-portable-3d-printer-take-it-everywhere
 

Buccaneer de Pirate3D

Ce projet, que j'ai évoqué dans un précédent message a récolté plus de 1,4 mio de dollars sur Kickstarter. Premières livraisons planifiées pour décembre 2013...


lundi 20 mai 2013

Mai 2013, quoi de de neuf dans le monde de l’impression 3D ?

Les sociétés qui produisent des imprimantes 3D poussent comme des champignons. Il est très difficile d’avoir un aperçu d’ensemble, d’autant plus que de nombreux projets sont au stade de « prototype de papier »… Je vais néanmoins tenter de vous donner un aperçu non-exhaustif, mais sélectionné avec soin :


La société Formlabs (Etats-Unis) propose en précommande une imprimante 3D haute résolution au design très étudié.
La technologie utilisée se base sur un système qui durcit couche par couche de la résine liquide. Prix de $3299 USD



 
 


La société B9Creator propose une imprimante 3D haute résolution pour $2990 USD en kit et assemblée pour $4995 USD.
 Cette machine fonctionne à l’aide d’un projecteur qui durcit couche par couche de la résine liquide. http://www.b9creator.com/








  La Société Makible (Hong-Kong) propose en précommande une imprimante au format compact de la taille d’une feuille de papier A4, la MakiBOX A6. Elle utilise le système bien connu de dépose de filament fondu. L’imprimante est proposée en deux versions : un modèle sans base chauffante pour $200 USD et l’autre avec base chauffante pour $300 USD. Livraison prévue pour le mois d’août. Cette imprimante est la moins chère au monde (du moins pour l’instant !).

 
La startup singapourienne Pirate3D va lancer une imprimante 3D facile à utiliser et abordable ($347 USD) pour le grand public. Le nom de l’imprimante est «Buccaneer », qui se traduit par boucanier en français…
 Cette startup est très (trop) mystérieuse au sujet des spécifications techniques de l’imprimante, et ne répond que très partiellement aux questions posées par des internautes intéressés... La société communique essentiellement par le biais de réseaux sociaux Facebook et Twitter. Le lancement de cette imprimante se fera apparemment sur Kickstarter, par un modèle de financement qui fait fureur en Amérique du Nord : le crowdfunding .

samedi 7 janvier 2012

Cubify, la nouvelle imprimante de 3D Systems

(c) 3D Systems, http://www.flickr.com/photos/cubify3d/6641041983/in/photostream

Dans un communiqué plutôt vague en anglais , la société américaine annonce qu'elle va présenter sa nouvelle imprimante 3D. A première vue, elle ne peut masquer une ressemblance surprenante avec la UP!  chinoise.
 Il s'agit probablement de la tentative de 3D Systems d'entrer en force dans le marché de l'impression 3D "grand public".

Le site Cubify.com centralisera toutes les activités autour de cette imprimante. 3D Systems semble également vouloir créer un bibliothèque de modèles 3D (semblable à Thingiverse ? ), et permettra à l'utilisateur de gagner de l'argent en vendant ses créations sur le site. Celles-ci seront imprimées par un service en ligne proposé par 3D Systems (semblable à celui de Shapeways ou de Sculpteo ?)

Beaucoup de question restent néanmoins sans réponses:
- Quel est le prix de l'imprimante et des recharges de matériau ?
-Quelle est la qualité d'impression ?

Plus d'infos ces prochains jours...

vendredi 20 mai 2011

Autodesk 123D gratuit mais en version Beta est sorti. Premier aperçu.

Une inscription gratuite est nécessaire, il suffit de fournir une adresse mail et de choisir un mot de passe. Le téléchargement en lui-même est plutôt volumineux, 402 Mo tout de même !

Le processus d’installation m’a semblé très lent, il a duré plus de 20 minutes sur mon ordinateur portable. Le logiciel est en anglais. Le site, bien que très clair et moderne, n’est pas très disert sur ses fonctionnalités. J’ai rencontré un problème lors de l’installation du logiciel mais l’aide qui m’a été fournie par les employés d’Autodesk sur le forum a été précise et utile.


Import/Export
Mea culpa, 123D est finalement beaucoup plus capable de ce côté-ci que je ne l’avais espéré ! Il exporte les formats suivants :

 Il importe les formats suivants :

  I'interface:

 
Ce logiciel propose l’export des fichiers au format STEP et SAT, ce qui signifie que les pièces dessinées dans 123D peuvent être importées dans tout logiciel de CAO 3D du marché (et vice-versa).

Fonctions

La technique de dessin est similaire à celle de certains logiciels de CAO 3D présents sur le marché.  La technique de dessin à adopter semble être à la croisée des chemins entre la modélisation paramétrique (dans le genre de celle utilisée par les logiciels SolidWorks,Inventor,…) et une technique qui consiste à créer et modifier les volumes en bougeant des faces (semblable à celle de Sketchup). Les outils apparaissent lors de l’édition du solide. Cependant, ce logiciel présente tout de même certaines limitations:

  •  Le logiciel est assez poussif, il faut donc avoir un ordinateur plutôt récent pour pouvoir profiter d’une certaine fluidité d’utilisation.
  • Il ne semble que ce logiciel propose un module de dessin purement «2D » -celui qui est utilisé pour la création de plans-.
Premières conclusions
Ce logiciel semble être destiné à la création de pièces pour l’impression 3D. Je suis sûr que ce logiciel va trouver sa place, car il est d’une prise en main relativement simple (Simplissime comparée à celle de Blender !!) et propose de nombreux formats d’export. Il a d’ailleurs déjà été ajouté à ma liste de logiciels pour l’impression 3D !
site: http://www.123dapp.com

jeudi 5 mai 2011

Nouveau logiciel de 3D gratuit à l'horizon !: Autodesk 123D

Le site officiel ne contient pas d'info. Le but est visiblement de créer "le buzz". Pour ma part, je ne pense pas qu'il faille s'attendre à une merveille: il y aura forcément des fonctions bloquées, volontairement manquantes. Autodesk ne veut certainement pas saborder ses logiciels existants qui sont très coûteux (AutoCAD,Inventor,...).
A voir !

édité le 22.05.2011: => le logiciel 123D est sorti en version beta

lundi 18 avril 2011

Nouvelle imprimante 3D : Ultimaker

L’imprimante 3D Ultimaker peut désormais être pré-commandée sous forme de kit à assembler pour un prix de €1194.

Cette machine fonctionne selon la même technologie que le projet RepRap (extrusion de filament à chaud / FDM).

Les principaux attraits de cette imprimante 3D semblent être sa grande rapidité d’impression de même que sa capacité de fabriquer des pièces de grande taille, grâce aux dimensions généreuses de la zone d’impression.